YANKEE PR88 avec poussière

YANKEE PR 1988 de retour en 2018

Préface d’une résurrection annoncée depuis 30ans !

Il ne s’agit pas en réalité d’une « résurrection » mais bien de « terminer » un projet commencé il y a 30 ans.

Pourquoi ce petit intermède de 30 ans ? Il faut bien vous dire que le buggy YANKEE n’a jamais été un modèle réduit facile d’approche. J’ai bien une liste de reproche longue comme le bras, concernant la société YANKEE de l’époque. Pour bien vous mettre dans l’ambiance de « l’époque », il faut savoir aussi que la documentation du YANKEE était très succins, et pas toujours du bon modèle vendu avec la boite. C’est pour cela que je me suis retrouvé avec la documentation du PR86 alors que mon modèle est un PR88/89 mais cela reste un « détail ». Pour anecdote, je me rappel d’avoir rencontré en 88 sur un terrain de TT, un modéliste qui présentait fièrement son YANKEE 4×4 en cours de montage… Oui car cela relevait déjà de l’exploit de monter correctement son YANKEE !

 

Imaginez aujourd’hui acheter une voiture RC ou absolument tout est en « option », je ne parle pas de « bas de gamme » mais « d’entrée de gamme » à savoir les versions 4×2 de « loisir ». Comme de nombreux jeunes fans de modèles réduits de l’époque, j’ai « opté » pour la solution que me semblait la moins cher à savoir un 4X2 PR modèle 88/89… GRAVE erreur… car comme je le rappel… TOUT ÉTAIT EN OPTION ! Bon OK, YANKEE était champion du monde de RC TT 1/8 depuis 1986 donc le prestige de la marque inspirait forcement confiance mais penser « y aller progressivement et doucement » dans les dépenses était finalement un très « mauvais calcul ».

Le seule chose « positive » est le fait que cela m’a obligé assez rapidement à « optionner » le 4X2 PR. La transmission rigide du carter arrière a laissé place à un différentiel YANKEE aluminium monobloc « indestructible » avec 2 planétaires et 2 satellites, les sorties des noix de différentiels sont fiabilisées avec des petites bagues, le châssis est remplacé par la version longue de compétition, des barres de renfort latérale viennent protéger le châssis « de compétition », il y a aussi un montage de 2 cardans « homocinétique » mais à l’arrière.

Le réservoir SG YANKEE est remplacé par un réservoir SICCOM MAGNUM et mise en place aussi d’un filtre à air SICCOM.  Concernant le moteur, je monte sur le YANKEE mon PICCO SE 21 récupéré sur mon BULLIT de l’époque avec son carburateur 9mm CIPOLLA et pour l’échappement je lui ai ajouté le « fameux » pot de détente YANKEE.

J’ai installé ensuite 2 amortisseurs arrière BERGONZONI en lieu et place des amortisseurs YANKEE qui m’ont toujours paru d’une qualité moyenne par rapport au reste du châssis.

Et ensuite… je déménage avec ma copine, et le YANKEE PR88 va « hiberner dans son état » pendant 30 ans !

A très vite pour la suite

PHIL

2 réflexions au sujet de « YANKEE PR 1988 de retour en 2018 »

  1. Bonsoir
    Superbe auto , par contre le filtre à air n’est pas de chez siccom
    Pour moi, il vient de chez micro racing,il était sur le corsair
    Voilà

Répondre à bzhbrother Annuler la réponse